Certains employeurs maintiennent des restrictions strictes et des politiques de tolérance zéro. Certains interdissent même la consommation de cannabis en dehors des heures de travail. D’autres assouplissent leurs politiques et ne prennent pas des mesures disciplinaires. Certains permettent même à leurs employés de consommer ouvertement du cannabis à toute heure.

Le maintien des politiques de tolérance zéro à l’égard des drogues

L’interdiction du cannabis a incité des employeurs à maintenir des politiques strictes sur les drogues sur le lieu de travail. Elle l’est parfois même pour les patients sous traitement médical au cannabis. De plus en plus d’employeurs revoient leurs règles de travail concernant le cannabis. Mais comme il reste illégal, la plupart des entreprises ont toujours une politique de tolérance zéro. Il est plus fréquent de voir les employeurs assouplir leurs règlements pour les patients ayant une carte de cannabis médical valide. Mais même cela n’est pas garanti.

L’application de la politique antidrogue à la performance au travail

Des employeurs permettent aux employés de s’éloigner périodiquement pour une pause de consommation. Cela leur permet un élan de créativité. D’autres, cependant, ont des préoccupations concernant la consommation de cannabis en rapport avec la productivité des employés. Ils ont appliqué leurs politiques en conséquence. En tant qu’employeurs, ils n’ont pas l’intention d’assouplir les politiques sur les drogues. Ils avancent dans cette nouvelle ère de tolérance et de légalité du cannabis. D’autres se sentent obligés d’agir suivant la productivité. Pour les patients, les employeurs devraient toujours consulter un avocat pour déterminer la meilleure approche.

La consommation sur place par les employés, est-elle bonne pour certaines entreprises ?

Certains employeurs déclarent qu’il est avantageux de permettre à ses employés de consommer du cannabis. Ils précisent que le modèle unique de leur entreprise se prête bien à permettre aux employés de consommer sur place. Pour la plupart des employés, cela n’affecte pas leur travail. La consommation des employés contribue aux efforts des entreprises de la promotion de la marque. Elle aide également à établir une atmosphère détendue et invitante pour les invités. Cependant, permettre la consommation n’est clairement pas bon pour les entreprises qui ne sont pas dans l’industrie du cannabis.

La période d’essai et d’erreur pour changer les lois sur le cannabis

Les États sont souvent considérés comme des laboratoires de démocratie. Les employeurs ont vu ce type d’approche par tâtonnements dans la légalisation du cannabis. Chaque pays s’appuie sur les expériences de ses précurseurs. Les employeurs doivent expérimenter différentes approches qui conviennent à leur culture de leur milieu de travail. Comme pour les autres politiques, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. La meilleure approche sera différente pour chaque entreprise. C’est tout arrangement qui assure la sécurité du lieu de travail et la productivité des employés.

Catégories : Blog