Le cannabis a de nombreux avantages médicinaux, et ceux-ci sont particulièrement grands pour nos adorables personnes âgées. Poursuivez votre lecture pour découvrir comment les personnes âgées peuvent profiter des propriétés bénéfiques du cannabis.

L’assurance face aux médicaments pharmaceutiques couramment prescrits

Les personnes âgées prennent des médicaments pharmaceutiques tous les jours, mais les effets secondaires du cannabis sont insignifiants comparativement à ceux de ces médicaments. Le cannabis est donc une solution de rechange sécuritaire, car elle a moins de caractéristiques de dépendance. Cet avantage est renforcé par la CDB et a en fait été utilisé pour lutter contre la dépendance de ces médicaments. Notez qu’aucune personne n’est morte d’une surdose de THC. De plus, le cannabis contient des antioxydants qui peuvent soulager plusieurs maladies auxquelles font face les personnes âgées, comme l’inflammation du foie due à l’hépatite C, le trouble du côlon irritable, le lupus et d’autres maladies graves qui entraînent des dommages oxydatifs et inflammatoires.

Le prolongement du sommeil profond

Plus nous vieillissons, plus il est pénible d’obtenir des périodes retardées de sommeil profond. Durant les temps de sommeil profond, notre cerveau se régénère et est libéré des substances toxiques qui ont été produites par notre corps lui-même. Par conséquent, le sommeil est également d’une importance capitale pour prévenir les maladies neurodégénératives liées à l’âge telles que le trouble d’Alzheimer, le Parkinson ou le glaucome. Souvent, les personnes âgées se voient prescrire des somnifères, qui ont un grand potentiel de dépendance et une large gamme d’effets secondaires désagréables. Le CBD peut assister à retarder la période de sommeil profond et à diminuer les périodes de sommeil plus légères.

L’augmentation du quotient intellectuel et le réconfort du cerveau

Une autre grande histoire de la prise de cannabis est son association avec les dommages cérébraux. Il n’existe aucune étude concluante qui montre que le cannabis peut susciter des dommages cérébraux en tuant les cellules du cerveau. En fait, il existe des études où les patients attrapés par la maladie d’Alzheimer et de Parkinson ont été aidés par le cannabis. On dit que cette substance favorise la croissance de nouvelles voies neurales, ce qui aide les personnes atteintes d’altération des fonctions cérébrales d’arrêter la dégénérescence cérébrale et de conserver la bonne fonction du cerveau.

L’augmentation de l’appétit

L’un des risques les plus périlleux pour la survie des personnes âgées est la perte d’appétit, qui contribue à une perte de poids extrême. Le cannabis a réussi à soulager les nausées et à stimuler l’appétit en général. Une nouvelle étude publiée établit un rapport entre la consommation de cannabis et le poids corporel, montrant que les taux d’obésité sont inférieurs d’un tiers chez les personnes qui consomment du cannabis au minimum trois fois par semaine, comparativement à celles qui ne prennent pas de cannabis du tout.

Catégories : Blog