Le cannabis sous ses différentes formes

Les nombreux avantages apportés par le cannabis obligent les pays dans le monde occidental et autres de réviser leurs textes législatifs concernant leur usage récréatif et thérapeutique. En ce moment, il y a environ 11683 différentes variétés de cannabis dont les formes utilisées varient selon la loi en vigueur dans les pays concernés.

Les formes brutes

Ce sont des produits à base des fleurs non pollinisées et des feuilles ou plus précisément un fruit qui apparaît en absence de la pollinisation de celle-ci. Dans cette catégorie, nous pouvons parler par exemple :

  • Les jus de cannabis frais : ils sont obtenus à partir du mixage des fleurs et des feuilles de la plante femelle quelques temps après sa cueillette. Il est important de savoir que les jus comportent des cannabinoïdes sous forme d’acides non décarboxylés. Et c’est le chauffage qui provoque la décarboxylation des phytocannabinoides. Notons que ce produit rend tolérables les fortes doses de cannabinoïdes acides.
  • Les fleurs de cannabis séchées et purifiées dénommées aussi zamal, ganja et autres. Ce sont des sommités fleuries issues d’un amas de bractées (contient le THC et effets médicaux) contournant chacune deux pistils blancs. La durée de l’opération  varie entre 3 à 6 mois c’est-à-dire environ 3 semaines pour le séchage et 5 mois pour l’affinage. En général, la dose en THC et CBD est de 0.1 à 25%.
  • Les médicaments comme le bediol et le bedrocan.

Les formes transformées

Pour ces produits, nous pouvons citer tout d’abord, le beurre infusé qui est fait de manière artisanale dans les domiciles par le biais de la filtration et après la décantation de fleurs chauffées ou d’une infusion de feuilles avec de l’eau et du beurre. Sachez qu’une telle préparation entraîne des concentrations très variables. Ensuite, il y a la résine de cannabis qui est le résultat d’une extraction mécanique comme le frottage des sommités fleuries. Cette opération peut se réaliser en ajoutant de l’eau ou à sec. Il est important de connaître que le produit obtenu soit sous forme d’une pâte malléable avec une couleur noire ou jaune suivant la qualité des matières premières ainsi que les démarches d’extraction. Le taux de THC peut être de 3 à 30%. Et enfin, il existe aussi des médicaments comme l’epidiolex et le sativex.

Les formes concentrées

Sachez que ces produits renferment une forte dose de cannabinoïdes parce que nous sommes en présence de la concentration de trichomes naturels qui peut atteindre le taux de THC d’environ 50%. Donc, cela peut entraîner des hallucinogènes et plus d’adductions. D’une part, nous avons les variétés de concentrés solides par exemple, le miel d’ange, la cire et autres. Notons que les opérations peuvent être issues par de diverses techniques d’extraction soit par l’utilisation d’une purge adéquate, soit sous pression au butane ou au CO2. D’autre part, nous avons les teintures mères dont les techniques résultent d’une extraction à l’alcool de résine de cannabis ou des sommités fleuries.