Les différentes types de graines de cannabis

Photopériode, à autofloraison, féminisée, régulière… Qu’est-ce que tout cela signifie ?

Grace aux spécialistes du monde des gaines de cannabis et grâce aux meilleures « Seeds Banks » au monde comme BSF Seeds, vous pouvez maintenant faire votre achat graines de cannabis sur SensorySeeds, le leader européen des graines de marijuana en ligne.

De plus, lors de la culture du cannabis, le type de graine est également très important. Il existe trois types de graines au choix : les graines de cannabis régulières, féminisées à photopériode et à autofloraison.

GRAINES DE CANNABIS RÉGULIÈRES

Les graines de cannabis régulières peuvent devenir une plante femelle ou mâle. Elles ne sont plus aussi populaires qu’avant, bien que les cultivateurs expérimentés ne jurent que par elles et disent qu’elles obtiennent les meilleurs résultats.

L’inconvénient des graines régulières est que le cultivateur moyen doit identifier et trier rapidement les mâles pour éviter de polliniser les femelles. Cependant, si vous cultivez du cannabis, vous aurez bien sûr également besoin de plantes mâles.

GRAINES PHOTOPÉRIODIQUES FÉMINISÉES

Les graines de cannabis féminisées éliminent les tracas des plantes mâles, car elles ne font germer que des plantes femelles.

Étant donné que les femelles sont les plantes qui produisent des bourgeons résineux, la plupart des cultivateurs choisissent ces variétés. Lorsque vous cultivez à l’intérieur, vous pouvez contrôler les étapes de croissance des plantes de cannabis féminisées à photopériode avec une minuterie pour votre lumière.

Pendant la phase végétative, vous réglez la lumière pendant 18 à 24 heures. Si vous souhaitez initier la période de floraison, vous commutez la minuterie sur 12 heures de lumière et 12 heures d’obscurité.

« Photopériodique » signifie essentiellement que les plantes ne fleurissent que lorsque l’exposition à la lumière est si faible qu’elle imite le changement naturel des saisons. Cela signifie que les plantes photopériodiques féminisées qui sont cultivées à l’intérieur peuvent, techniquement, être conservées au stade végétatif pendant n’importe quelle durée si la lumière est suffisante.

GRAINES DE CANNABIS À AUTOFLORAISON

Contrairement au cannabis à photopériode, les variétés à autofloraison peuvent fleurir d’elle-même après environ 4 semaines.

L’heure exacte peut varier, mais les variétés à autofloraison fleurissent toujours après un temps spécifique et ne dépendent pas de l’exposition à la lumière.

Les graines à autofloraison sont également féminisées afin de ne pas produire de plantes mâles.

Contrairement aux plantes à photopériode, cependant, lorsqu’elles poussent à l’intérieur, les producteurs ne sont pas responsables du changement du cycle de lumière pour initier la floraison. Les cultivateurs peuvent simplement laisser les variétés à autofloraison sous 18 à 24 heures de lumière pendant tout le cycle de croissance. Cela fait des variétés à autofloraison un excellent choix pour les débutants qui sont nouveaux dans les bases de la culture en intérieur.

Les graines « fast-flowering » sont des plantes à croissance rapide et automatiques. De nombreuses variétés à autofloraison sont également très compactes, ce qui les rend idéales pour les petits espaces de culture. Leurs inconvénients sont un potentiel de rendement plus petit ainsi qu’une puissance plus faible.

QUEL TYPE DE GRAINES VOUS CONVIENT LE MIEUX?

Si vous cultivez à l’intérieur sous une lampe, vous voudrez probablement utiliser des graines de cannabis féminisées à photopériode ou à autofloraison.

Si vous n’avez pas beaucoup d’espace, ou si vous voulez une culture où vous n’avez pas à vous soucier de changer les lumières, les graines de cannabis à autofloraison peuvent être votre meilleur pari.

Bien sûr, si vous êtes un producteur cherchant à développer de nouvelles variétés de cannabis, vous devriez acheter des graines régulières pour vos expériences.

SATIVA, INDICA, HYBRIDE : QUELLE SENSATION VOTRE HERBE DOIT VOUS DONNER ?

La première chose que vous voudrez probablement prendre en compte lors du choix d’une variété est l’effet qu’elle aura.

Les trois principaux types de graines de cannabis :

·      les indicas,

·      les sativas,

·      les hybrides.

INDICA

Les plants de cannabis indica se dégustent principalement le soir. Ils produisent un effet agréable et physiquement relaxant. En fait, les fleurs indicas fortes peuvent être si relaxantes qu’elles déclenchent ce que l’on appelle la «lourdeur du canapé », une condition qui vous rend pratiquement immobile en raison de la sédation susmentionnée.

Les indicas restent généralement assez compacts à mesure qu’ils grandissent, dépassant rarement un mètre et ayant des entre-nœuds courts.

SATIVA

Ensuite, il y a les sativas. Ces souches cérébrales et dynamiques sont connues pour créer un bourdonnement important dans la tête, euphorique et exaltant.

Certaines sativas sont même décrites comme « psychédéliques » en raison de leurs effets cognitifs.

Évidemment, ces variétés ne sont pas idéales si vous voulez vous détendre ou dormir. Cependant, ils sont bien adaptés pour fumer avant les randonnées, les projets créatifs et les activités sociales.

Les sativas pures peuvent atteindre des hauteurs énormes de plus de 3 mètres et apparaître comme de grands arbres majestueux.

HYBRIDES

Étant donné que la plupart des variétés modernes sur le marché sont des types de croisements, il est important de noter la relation entre les génétiques Incida et Sativa.

 Par exemple, vous pouvez trouver des variétés à 70% indica et 30% sativa, appelées hybrides à dominante indica. Ces variétés sont susceptibles d’induire encore un effet profond et physiquement détendu en raison de leur forte influence indica, mais les effets sativa aident à équilibrer un peu l’expérience. La même règle s’applique aux autres relations génétiques.

Les hybrides présentent le spectre complet des caractéristiques de croissance. Certains plants d’hybrides sont compacts, certains sont minces, mais dépassent rarement 2 mètres à l’intérieur.

Bien entendu, non seulement le génotype (c’est-à-dire la génétique) joue un rôle dans la sélection des graines, mais aussi le chémotype ou la composition chimique. Le THC et le CBD, sans parler des terpènes, jouent finalement un rôle important dans le fonctionnement d’une variété.