Où est fabriqué le CBD ?

Le chanvre et le cannabis, comme toutes les plantes à CBD, peuvent se cultiver partout. La fabrication peut également se faire n’importe parce qu’il existe plusieurs modes d’extraction du CBD. La loi en a toutefois déterminé les limites et surtout le type de traitement. Ce qui fait que l’endroit où est fabriqué le CBD doit être choisi avec soin.

Une culture en France 

Il est possible de cultiver des plantes de CBD en France. Le chanvre commercialisé en Europe peut d’ailleurs provenir de l’Hexagone parce qu’il est l’un des principaux producteurs d’Europe. Il est légal de cultiver du chanvre en France parce qu’il peut être utilisé de plusieurs façons. De nombreuses industries ont en besoin :pharmaceutique, médicale, textile, etc.

Les agriculteurs se font de plus en plus nombreux étant donné qu’il faut des forêts de chanvre pour extraire suffisamment de CBD pour alimenter le marché. La plantation est donc rentable alors que la plante n’a pas besoin de gros entretiens. Néanmoins, la loi indique qu’il doit respecter la culture biologique.

La serre ou le plein air pour cultiver les plantes à CBD

Étant donné les conditions météorologiques de l’Europe, on utilise des serres en hiver. Cela permet de conserver les plants et d’éviter de perdre tout son investissement. La culture sous-verre reprend les conditions naturelles : terre homogène composée de sable et de limon. Elle est d’ailleurs très répandue parce qu’elle s’apparente à une vraie industrie. L’objectif est de gérer la température pour obtenir des plants d’excellente qualité.

La culture en plein air est également possible si le climat le permet. C’est pourquoi le cannabis et le chanvre sont principalement cultivés dans les pays à climat tempéré, là où il n’y a pas de neige. Les pays tropicaux sont également nombreux à le faire, sachant que la terre est parfaite pour ce type de plantation. L’arrosage se fait naturellement, par l’eau de pluie, ce qui est parfait pour la qualité des graminacées.

Le type d’extraction utilisé : une piste possible

Le CBD peut être extrait à partir de trois méthodes :

  • l’extraction au CO2,
  • l’extraction à l’huile,
  • l’extraction à l’alcool.

Elles peuvent se faire au même endroit que la plantation. Elles peuvent également se faire en usine. Le traitement peut prendre du temps alors que les conditions nécessaires restent essentielles.

Si on utilise des solvants chimiques, par exemple, il faut un endroit sûr apprêté à cet effet. L’extraction au CO2 nécessite une grande structure. Il faut plusieurs chambres pour que le procédé soit efficace ; de même pour l’extraction à huile. L’huile doit être chauffée, ce qui peut être dangereux.

Le raffinement du CBD en usine

Généralement, le CBD est raffiné en usine parce que le procédé doit respecter certaines conditions. L’hivernage commence par une mise à froid du CBD brut, c’est-à-dire de la pâte de CBD ou de l’huile de CBD. Des bassines sont nécessaires pour séparer les composants non essentiels du cannabidiol. Il faut aussi obtenir un produit pur à 70 % ou à 90 % au moins.   

Cette étape ne peut se faire que dans un environnement adéquat. Généralement, elle se fait dans la même usine que celle de l’extraction, laquelle se trouve sur le lieu d’exploitation. Elle peut être faite ailleurs si le producteur ne possède pas les installations requises. De l’extérieur comme à l’intérieur, on voit de bâtiments impressionnant comme dans une industrie.

Vous pouvez aussi fabriquer du cannabidiol chez vous. Seule condition : avoir des feuilles séchées (disponible partout). Attention, vous obtiendrez de l’huile brute non raffinée, donc à forte teneur en CBD. Selon le procédé, vous aurez une pâte toujours à fort taux de concentration en CBD.